28 novembre 2009

[Pathfinder] En chasse...

En chasse...
Au petit matin, ils se mirent en route pour participer à la chasse organisée par Aldern après avoir un petit déjeuner au Dragon Rouillé. Aldern s'était charger de procurer des montures à l'occasion de cette chasse. Ils se rendraient au Bois aux Tiques. Aldern était vêtu pour l'occasion d'une tenue simple. Ils apprirent faisant chemon qu'il avait reçu en héritage un manoir au sud de Pointesable. Une fois dans le bois, ils suivirent une piste sur les indications d'Aldern. Un buisson s'agita et un énorme sanglier en sortit, la chasse fut donnée. Ils partirent à la poursuite du sanglier, leur allure ralentit par les arbres et la végétation. Toran avait disparu laissant sa monture sans cavalier. Après une poursuite mal aisé du gibier, un carreau venant des hauteurs frappa la bête qui s'écroula sous l'impact mortel. Toran avait fait mouche de son arbalète depuis la cime des arbres. La chasse terminée, ils retournèrent en ville. Le manoir dont Aldern avait hérité était en état déplorable et non entretenu. Après avoir gôuté du sanglier, ils décidèrent de poursuivre leurs investigations.
La tombe de l'ancien Père mort dans un incendie avait été pillé. En ville, Edrik fut interpellé par une jolie demoiselle du nom de Shaellis Vender dont le père était boutiquier et qui était occupé avec sa soeur. Elle avait un souci un rat géant sévissait dans sa cave et elle demandait l'aide d'Edrik. Pikrak proposa d'accompagner Edrik mais celui ci décida de ne pas y aller. Le barbare suivit la jeune femme réticente qui disait maintenant qu'il n'y avait pas de problème. Pikrak rapporta l'incident à la milice. L'inspection de la tombe indiquait qu'autour des créatures avec des petits pas avait piétiné à proximité, ceux ci semblaient diriger vers le nord au delà de l'enceinte de Pointe Sable. Ils tentèrent de pister mais le temps et la rivière a proximité ne leur permit pas d'aller plus loin que l'Assiette du Diable. De retour en ville, une femme du nom d'Anelle Barett avec un petit garçon et un bébé en pleurs vint leur demander de l'aide. Le petit garçon Aeren raconta qu'il y avait un monstre dans sa chambre et que son père lui avait demandé de sortir mais depuis aucun nouvelle. Ils se rendirent jusqu'à l'habitation, une partie d'entre eux entra par la porte alors que Pikrak passa par la fenêtre. Ils découvrirent le cadavre de l'homme dans un trou sous l'armoire où se terrait un gobelin qui les attaqua à l'aide de son rasoir. Le gobelin périt rapidement sous les coups des aventuriers. 
Sans doute, un rescapé qui s'était terré ici, étant coincé en ville sans ses comparses. Amako les avait convié à se rendre à la verrerie en utilisant un code pour entrer en frappant à la porte deux fois, 3 fois puis une fois. Elle avait un frère demi elfe du nom de Tsuto mais aucun de ses parents n'étaient elfes. Ils frappèrent à la porte arrière de la verrerie, mais rien. Ils décidèrent de passer par la porte d'entrée. Après avoir traversé une grande salle, ils découvrirent des gobelins, des cadavres recouverts de verre fondus. La bataille s'engagea, chacun jouant de ses armes ou de ses sorts, les crânes furent fracassés. Un gobelin tenta de s'enfuir, mais Pikrak le rattrapa et lui fractura le crâne. Ils décidèrent d'emprunter l'escalier et après quelques couloirs et visite de quelques pièces, ils arrivèrent dans un couloir obstrué d'éboulis. Alors qu'ils inspectaient, une flèche frappa l'un d'eux. Tsuto les attaqua de l'autre côté des éboulis depuis l'encadrement d'une porte d'autre pièce. Chacun se rua dans la mêlée, certains sautant par dessus les éboulis pour rejoindre l'ennemi. La bataille une fois terminé en faveur de nos héros. ils purent inspecter le corps de Tsuto. Ils trouvèrent des outils ouvragés que Toran récupéra, un arc composite, une flute, des sacs de poudre d'or et d'argent. Mais aussi le plus important, un journal indiquant l'implication de Tsuto dans l'attaque de la ville avec les gobelins. Ce journal indiquait la tactique employé entre autre pour attaquer la ville sous forme de carte et d'endroits fléchés.
Ils poursuivirent leur investigation, et se trouvèrent dans un couloir se terminant en cul de sac qui semblait avoir été rebouché. Pikrak trouva le moyen d'accéder rapidement et mena la marche suivit de ses compagnons. Un tunnel avait été creusé, ils le suivirent et débouchèrent dans une vase grotte qui donnait sur la Baie varisienne, sur une petite plage. Deux tunnels partaient du sud de la grotte, ils empruntèrent celui le plus à l'ouest suivant le choix de Mirajeanne, prêtresse de Desna et adepte du hasard. Le tunnel bifurqua vers l'ouest puis de nouveau vers le nord. Deux nouveaux choix s'offraient à eux, deux entrées se trouvaient sur leur droite, l'une après l'autre. Pikrak décida d'emprunter la première suivi par ses compagnons. Ils entendirent un bruit suspect et virent arriver vers eux dans le tunnel se terminant en cul de sac une créature bipède à l'aspect de mort aux jambes inversées comme celle d'un chien aux mains griffues et à la mâchoire se déployant comme des mandibules. La créature se jeta sur elle tentant de les mordre et de les griffer. Après quelques escarmouches avec elle, les compagnons remarquèrent que les blessures de la créature se refermaient quelque peu. Pikrak frappa de son brise terre la créature qui s'effondra sous l'impact. Informé par ses compagnons de l'étrange capacité de la créature à refermer ses blessures, le barbare frappa à plusieurs reprises pour s'assurer qu'elle ne se relève pas. Ils reprirent leur route et empruntèrent le second tunnel de droite alors que la prêtresse disait qu'il leur fallait continuer tout droit
. Ils arrivèrent dans une pièce carré vide et empruntèrent un tunnel au nord, un embranchement sur leur droite apparu. Ils l'empruntèrent toujours mené par le barbare. Ils arrivèrent dans une grande pièce devant un autel entouré d'une eau étrange. Après analyse grâce à sa magie, Edrik indiqua qu'il ne fallait pas boire l'eau. Plus loin au sud est, une porte s'offrait à leur vue. Ils franchirent celle ci et virent une vaste pièce. Près de l'entrée de part et d'autre se trouvait deux portes de pierre, en con centre approximativement un bassin d'eau dans lequel se trouvaient des crânes perchés sur des pics rocheux. Au bout de la pièce qui était circulaire en cet endroit, accessible par deux escaliers à droite et à gauche se trouvait un bassin triangulaire contenant une eau à l'apparence de feu et de magma. Près de celui ci se trouvait une créature assiste en tailleur au dessus du sol. Une créature féminine avec deux petites cornes aux pieds griffus pourvu de deux orteils. Elle portait une robe rouge, des bracelets et une tiare. Elle se coupa la main et versa du sang de la plaie dans le bassin triangulaire, une créature semblable à celle qu'ils avaient rencontrés auparavant en surgit, un rejeton. Pikrak se rua en direction de la créature féminine pour l'attaquer. Mirajeanne se dirigea vers la première porte à gauche alors que Edrik, et Toran se trouvaient du côté gauche. Le barbare blessa la femme démionaque avec succès mais celle ci se votilisa par la suite de leur vue. Deux autres rejetons sortirent par les portes de pierre. Une étant en prise avec la prêtresse, la seconde avec Toran. Celui sortit du bassin triangulaire s'en prit à Pikrak. La prêtresse tenta d'attaquer mais par la suite, décida de s'éloigner donnant une claque pour porter chance dans le dos d'Edrik le laissant en prise avec la créature. Toran quand à lui faisait quelques pirouettes et tentait d'attaquer en même temps. Pikrak avait quelque difficulté à toucher le rejeton, et commençait à prendre quelques blessures. Le barbare éxécutait quelques roulades sur le côté pour réduire le nombre d'attaques que lui portait la créature. Edrik jeta un rayon affaiblissant sur son attaquant réduisant les chances de toucher de celle ci. Toran et Mirajeanne prenait en tenaille le second rejeton. Pikrak réussit à tuer le rejeton l'assaillant alors que la petite femme démoniaque devint visible après avoir jeté un sortilège. En rage, il se rua vers elle levant bien haut son brise terre pour l'abattre sur elle. Son coup pulvérisa l'engeance la réduisant en bouillie d'une façon magistrale. Le barbare se déplaça pour prêtre main forte à Edrik alors que la prêtresse et le roublard avait raison de leur assaillant. Le dernier rejeton périt sous le coup de Pikrak. Après examen des restes de ce qui semblait être la quasit auquel Edrik s'était adressé dans une langue étrange, ils découvrirent un lien avec Lammashtu, la déesse des monstres. Pikrak s'était posté à l'entrée de la pièce et avait refermé la porte. Par mégarde, Edrik jeta le talisman dans le bassin triangulaire. Un rejeton en sortit et l'attaqua. Lacéré de coups, Edrik était sur le point de mourir, une fièvre sembla le gagner après qu'il eut été mordu. Grâce à l'intervention de ses trois compagnons, la créature fut mis hors d'état de nuire. Ils décidèrent de prendre quelques repos, en passant la nuit dans ces lieux. Au petit matin, ragaillardis et leurs blessures soignées, ils se remirent en route. Ils emrpuntèrent le corridor menant vers le nord et arrivèrent vers une pièce circulaire avec différents embranchements aux points cardinaux. Il y avait en son centre une statue représentant Lammashtu portant un livre et une corséque que prit Toran. Au nord, une passerelle en bois duquel descendait des escaliers menant à des cellules semblait précaire. La prêtresse s'y engagea mais en contrebas se trouvaient deux rejetons qui furent attirés par sa présence. Pikrak rejoignit la prêtresse mais les deux créatures montèrent les escaliers pour s'en prendre à Toran et Edrik. Le barbare fit demi tour et fut en prise avec les deux rejetons. Toran tira de son arbalète et sauta en contrebas depuis la passerelle. La prêtresse monta en équilibre sur la rambarde pour rejoindre l'affrontement. Après quelques attaques, les deux rejetons furent éliminés. Reprenent leur souffle, les compagnons allaient reprendre la route ...

Posté par Waldham à 13:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur [Pathfinder] En chasse...

Nouveau commentaire