25 mai 2006

[Mutants & Masterminds] Pensées de Mx

mxMon beeper sonne en ce mois de novembre 2005, alors que je regarde la pluie tomber par cordes, à travers la fenêtre, je n'ai pas vu la nuit passé depuis que je suis devant cette fenêtre.

Il est 9 heures. Avec ce temps, ma destination ne sera pas Central Park, mais le Club privé Chief & Pass. Je me change pour mettre un costume ample, tenue obligatoire pour entrer dans le club, qui m'horripile.

Pas de déjeuner pour moi, je saute dans un taxi, direction le club.

Je cite mon nom à l'accueil, bien que je sois un habitué du club :
"Max Hammer." dis je d'une voix monocorde.

Je pénètre dans la pièce privée, Ozymandias, l'afro-américain est là assis sur son fauteuil les jambes croisées dans son costume de dandy couleur crème, pantalon assorti, aux pieds, ses chaussures de golf noir et blanche. Ses lunettes au verres ronds cachant ses yeux aveugles, il me fait un grand sourire comme à son accoutumé à son arrivée.
Derrière lui, son chien de garde, Ben Mc Kinley dans son costume noir et chemise blanche attendant silencieux me sonde de ses yeux verts perçant encadré par sa crinière rousse.
Ozymandias me propose un cigare que je prends et j'allume.

Un des alphas que j'ai déjà croisé se trouve déjà là, Georges Bauer, nom de code Georgye. Je le tiens à l'oeil, il n'a rejoint AEGIS que depuis peu alors que j'y suis depuis mon enfance. Physiquement, il est de même stature que moi, dans les 1 m 80, mais de carrure plus impressionnante.
Comme à son habitude, sa soif de connaissance semble intarissable, il est entrain de parcourir les ouvrages présents dans la bibliothèque de la pièce.
Ses cheveux blonds courts encadre son visage, il porte ses vêtements sans élégance, qui semble mal assortis dans leur ensemble. Ce n'est pas un citadin, c'est un fermier et ça se voit.

Patrick Bateman, alias Hedgehog arrive à son tour. Il entre avec son petit sourire arrogant au coin des lèvres. Cet anglais pur souche au complexe de supériorité n'arbore aucune chevelure mis à part une unique queue de cheval de couleur noir. Il se prend un peu pour une rock star. Il porte une bague dorée à une de ses mains.
Ozymandias lui propose un cigare qu'il refuse, il allume une de ses cigarettes et dit qu'il aimerait bien boire quelque chose.
Ozymandias demande à Ben d'ouvrir le bar. Ben fait pivoter une étagère de livres qui révèle un bar avec divers flasques de cristal au contenu alcoolisé.
Comme à son habitude, Hedge qui a été élevé depuis son enfance comme moi, asticote Ben en l'appelant le chien. Le regard de Ben semble rougeoyer mais il ne dit rien.

Arrive enfin, le dernier attendu, John Sinclair alias le Triton, un alpha aussi comme Georgie, un fils à papa d'origine européenne, beau parleur allant à l'université. D'un physique assez corpulent, c'est un athlète massif de même stature que Georgie.

Ozymandias lui tend un cigare qu'il prend et commence à parler :
"Bien puisque tout le monde est réuni, nous allons pouvoir commencer."
Ben pose un petite valise qu'il ouvre sur la table basse qui contient divers documents.
Ozymandias nous explique que la triade chinoise dirigé par Chen Tong à Chinatown fricote avec la mafia japonaise, les yakuza. Fait inhabituel, dans la mesure où ils s'affrontent de coutume.
Il explique que leur informateur leur a passé un coup de fil pour leur dire qu'une cargaison arriverait par navire. Il ne connaissait ni la nature de la cargaison, ni le lieu mais il savait que cela allait se faire dans les 48 heures. Il avait ajouté que la cargaison ne serait ni de la drogue, ni des armes.
Quand Aegis a tenté d'aller le voir à son appartement, il a été retrouvé mort découpé en petits morceaux. Une mise à mort qui est coutumière de la mafia asiatique.

Notre mission consisterait à infiltrer afin de localiser la marchandise, la date de livraison et sa nature et de faire un rapport suite à ses découvertes, avant de poursuivre suite à la décision qui serait prise en fonction de ses informations.

Notre berger nous apprend que des limousines de diplomate ont été vu se rendre du siège de l'ONU à Chinatown.
Les plaques semblent indiquer que ce sont des dignitaires de l'iran, et du turkménistan ou quelque chose de proche.
Ozymandias ajoute que cette mission est aussi une évaluation de nos aptitudes, que nous devons agir en faisant le moindre remous, et que si nous étions pris, notre existence au sein d'Aegis serait totalement nié et qu'ils n'interviendraient pas.

Nous apprenons après quelques questions que le chef de la triade adore les drogues exotiques, et les femmes blondes de type californiennes, ainsi qu'un attrait pour les voitures de sport et qu'il réside au cinquantième étage du bâtiment de la banque qu'il détient.

Le problème de la langue se pose, car aucun de nous ne parle chinois.
Ozymandias dit que Ben a quelques notions, et qu'il pourra intervenir dans ce domaine uniquement et ne fera rien d'autre.

Nous entamons alors la discussion sur comment nous allons nous y prendre. Ozymandias prend congé de nous suivi par Ben.

Georgye dit qu’il est en mesure de demander d’une jeune femme blonde répondant aux critères du chef de la triade mais qu’il ne pourra être présent simultanément.
Hedge souhaite soutirer des informations qu’il dit pouvoir avoir grâce à ses aptitudes.
Je lui fais remarquer qu’il sera difficile d’avoir une entrevu quelconque avec ses diplomates dans les quarante huit heures s’ils daignent nous recevoir alors que nous sommes de parfait inconnus. Je soumets l’hypothèse que l’on pourrait tendre une embuscade à leur véhicule s’ils reviennent à Chinatown, en espérant qu’ils reviennent, ce qui n’est pas certain.
John propose de faire passer Hedge pour une richissime rock star qui s’adonne à la drogue, et qu’il jouerait le rôle de comptable ouvrant un compte à la banque du chef de la triade afin de solliciter des services de cet acabit. John pense agir de façon séparé.
Un des employés du club demande si nous restons mangé. Nous décidons que non et nous décidons de nous restaurer à l’appartement dans le quartier huppé ou réside John.
Georgye embarque dans la carrera de John. Quand à moi, je monte dans le véhicule de Hedge.
Hedge cherche à se garer une personne se gare à la seule place disponible. Notre anglo-saxon semble se concentrer. La personne fait marche arrière et nous laisse sa place.
Nous arrivons à un immeuble sécurisé, deux vigiles gardent l’ascenseur nécessitant et une carte magnétiques.
Nos deux compères sont un peu en avance et sont déjà montés. Après nous être annoncé aux vigiles, ceux ci appellent John pour lui dire son nom. Un des vigiles passe sa carte et tape un code. Nous montons dans l’ascenseur, qui nous mène jusqu’aux appartements de John.
L’appartement classique du fils à papa avec vue sur central park. Mes compères se restaurent alors que je m’assis sur un confortable canapé.

Nous poursuivons notre discussion sur la marche à suivre. Nous décidons donc d'entrer tous ensemble à la banque chacun jouant un rôle précis : John, le comptable, Hedge, la rock star complètement stone, la jeune femme du nom de Cynthia Brandley, la secrétaire et potiche, et quand à moi, le sous fifre.

Georgye nous quitte et dit qu'il nous rejoindra devant la banque. Je joue le rôle de chauffeur et amène mes deux compères, puis je gare la voiture à un parking. La pluie continue de tomber. Une jeune femme attend devant l'entrée sous un parapluie tenu par le portier de la banque.
La jeune femme d'une vingtaine d'années d'une taille de mannequin porte un tailleur et vêtu et affiche un air très BCBG.
L'immeuble est un véritable pilier aux innombrables fenêtres de verres immenses.
Nous pénétrons dans l'édifice. Le plafond se situe à cinq mètres. Les différents guichets sont disposés en forme de U. Au fond en face de l'entrée, nous pouvons voir les vigiles, véritables mastodontes asiatiques postés devant les ascenseurs.
Nous nous dirigeons vers un guichet, et nous sommes reçu peu de temps après par une employée asiatique. Le comptable John présente son client sous une autre identité et qu'il souhaite ouvrir un compte dans la banque.
Elle demande s'ils veulent déposer cela dans un coffre et la valeur de la somme. John porte une mallette noire attaché à son poignet par une menotte. Il annonce la somme de 20000 $ qu'il a retiré de son compte personnel. Elle demande où réside actuellement son client.
Celui-ci annonce qu'il n'a pas résidence permanente et qu'il est descendu à l'heure actuelle au Ritz. John annonce que son client souhaite réaliser certains investissements. La jeune femme dit qu'ils vont être reçu sous peu par un conseiller.
On peut voir les différentes caméras qui surveillent la zone. Les ascenseurs semblent nécessiter un badge.
Nous sommes reçu peu après par un conseiller dans un des box. John explique que son client cherche certains services particuliers, ou lieux qui pourraient susciter son intérêt.
Je remarque le badge que porte le conseiller au nom de Johnny Cho. Ce badge me semble t il pourrait peut être de permettre d'accéder aux ascenseurs.
Le conseiller indique deux clubs : le Boudha Furieux et Oncle Jaune.
Il ignore les allusions aux substances illicites lancés par le comptable.
Il annonce ensuite que nous ne pourrons retirer l'argent de nouveau qu'après 48 heures.
Pendant que tout le monde se lève pour se séparer, j'en profite pour subtiliser le badge du conseiller. Il ne semble pas avoir repéré ma manoeuvre.
Nous sortons de la banque et nous nous rendons dans le centre commercial situé en face de la banque, le Confucius. Le bâtiment ressemble à une immense pagode chinoise.
A l'intérieur du centre, nous nous rendons à un café, nous commandons à boire, durant la discussion, je ne touche pas à mon verre d'eau.
Après réflexion, nous décidons de nous rendre au club le Boudha Furieux pour essayer de nouer des contacts illicites dans le domaine de la drogue.
Georgye et moi remarquons qu'une personne semble nous surveiller, un asiatique habillé en coursier d'une quarantaine d'années avec une mèche sur le front fumant des cigarettes. Nous indiquons discrètement à nos deux compagnons. Mais John se retourne et notre espion se voyant repéré s'en va. Mes camarades veulent retourner vers la banque pour retirer l'argent.
Notre conseiller est occupé par un client. Hedge se concentre sur le client pour accélérer l'entrevue, mais il ne réussit pas à avoir prise sur lui.
La banque commencé à se vider, il est près de 18 heures.
Le client se lève et s'en va. Pendant l'entretien, Cynthia fait des poses suggestives envers le conseiller.
Johnny Cho se lève et commence à ranger ses affaires.
John demande à le voir pour retirer l'argent. Le conseiller dit que c'est l'heure de la fermeture. Après quelques phrases amicales de la part de Cynthia, le conseiller concède à leur accorder quelques minutes.
John annonce qu'il voudrait retirer l'argent. Le conseiller dit que les 48 heures ne sont pas écoulées, que le coffre est fermé, et que ceci pourrait être considéré comme du blanchiment d'argent.
Il décide ensuite d'interférer en notre faveur, et que la somme retiré ne sera que de 500 $. Il va voir sa collègue qui lui fait remarquer qu'il n'a plus son badge.
Il revient au box ennuyé, cherchant son badge, John fait semblant de l'aider à chercher. Enfin, il nous remet les 500 $ et nous quittons la banque qui se ferme.
Nous montons en voiture pour retourner à l'appartement de John. Une chevrolet noire aux vitres fumés nous suit. Nous décidons de nous rendre au Ritz pour assurer notre couverture.
Notre voiture est mené au parking et nous nous rendons au bar de l'hôtel, où mes camarades commandent à boire. Je laisse mon verre posé que je ne vide pas, pendant qu'ils se rendent à une boutique à l'intérieur de l'hôtel pour s'acheter des vêtements plus chics pour le club.
Nous attendons 22 h 30 pour nous rendre au club. Nous décidons de nous rendre au club en taxi en deux groupes pour semer d'éventuels poursuivants.
Cynthia s'est vêtu d'une robe de soirée fendue jusqu'à la cuisse. Pour ma part, j'ai conservé mon costume un peu ample par rapport à man gabarit.
Les deux autres compères sont vêtus un peu plus classe, à la Armani.
Du monde fait la queue devant le club. C'est une pagode à six étages.
Une énorme statue de Boudha assis fait office de devanture pour le bâtiment l'entrée se situant entre ses jambes par une porte à double battant. Des vigiles, des molosses asiatiques avec de grosses nattes à l'entrée font le tri semblant inspecter la physionomie de chacun.
Nous descendons un escalier et passons un vestiaire avant d'arriver dans une grande salle circulaire avec un plafond en forme de dôme. La clientèle est en majorité asiatique, quelques rares clients de type européen se trouvent parmi la foule. Au moins cinq cent personnes sont dans le club. Un grand bar se trouve d'un côté de la pièce et à l'opposé se trouve le DJ en hauteur sur une sorte de petite tour entraînant la foule sur de la techno assourdissante. Au plafond sont suspendus deux cages à l'intérieur desquelles deux danseuses habillé de latex noire ondule au son de la musique.
Une hôtesse habillé comme une geisha nous accueille et nous demande où nous voulons être placé. Elle nous conduit jusqu'à une table qui nous permet de voir les clients sur la piste de danse et l'entrée du club.
Elle prend nos commandes.

Le triton sollicite l'hôtesse pour avoir des service particuliers. Et après quelques minutes, elle nous informe qu'un homme viendra nous voir mais que pour l'instant, il est occupé.
John appelle Ben pour qu'il vienne au club pour écouter les conversations qui auraient lieu en chinois en notre présence. John aperçoit à l'entrée du club et l'amène à notre table et lui explique la situation.
Notre fils à papa va ensuite se trémousser sur la piste de danse.
Nous voyons entrer cinq japonais entrer dans le club aux lunettes noires. L'un d'entre eux invective l'hôtesse et les fait entrer par une porte près de la tour du DJ gardé par deux mastodontes chinois.
Peu de temps après, 3 personnes de types musulmans arrivent. L'un d'eux entre les deux autres porte une longue barbe noire alors que celles des deux autres hommes qui semblent être ses deux gardes du corps est plus courte. L'homme porte une mallette attachée au poignet par une menotte. Il est vêtu d'une longue robe blanche alors que ses deux hommes de mains portent des costumes gris fermés très haut au col. Ils suivent l'hôtesse, celui qui semble être le chef semble éviter tout contact corporel avec la foule.
Ils entrent dans la même pièce que les yakuzas. John sort du club et rentre peu de temps après sans nous dire pourquoi.
Les cinq asiatiques ressortent de la pièce peu de temps après avec maintenant une mallette au poignet.
Nous décidons de sortir du club nous aussi.
Une limousine les attends devant l'entrée. John s'éloigne avec une mallette à la main dans une autre ruelle.
La voiture commence à démarrer pour repartir avec ses occupants. Je m'avance et passe devant le capot du véhicule, m'arrêtant net, gênant sa progression avec l'air hagard et désorienté.
Le chauffeur derrière sa vitre fumé me klaxonne, je reste sur place.
Cynthia s'approche et longue la limousine, on entend un bruit strident, comme si on rayait la voiture. Elle s'approche de moi me demandant si je vais bien alors que des deux chinois des véhicules descendent.
Les deux hommes nous invectivent de partir menaçant, une arme dans un holster pend à l'intérieur de leur veste.
Je me recule du trottoir aider par Cynthia. Je me concentre sur les deux hommes mais rien ne passe.
La voiture arrive au feu et tourne sur la rue de droite.
Cynthia, Hedge et moi suivons du regard au coin de la rue, la limousine s'éloigner.
Lorsque la vision fugace d'une forme verdâtre vient percuter le dessus du capot du véhicule.
Une silhouette humanoïde se trouve devant le véhicule vêtu de ce qui semble être une armure d'un gris verdâtre. Des ailerons ornent le dessous des avant bras et le haut du casque qui cachent les yeux et le nez de cet inconnu orné de yeux globuleux. Cette combinaison semble être souple, la partie principale ressemblant un plastron. Une sorte d'arme à feu semble monté sur son avant bras.
La limousine semble vouloir démarrer et renverser l'inconnu.
Cynthia avance et ses formes commence à se contorsionner et ces vêtements se déchirer pour prendre l'apparence d'une araignée immense mais sensiblement de même masse.
Hedge regarde cette horrible araignée apparaître devant ses yeux.
J'observe la rue adjacente pour voir s'il y a des mouvements dans notre direction attiré par cette altercation.
L'homme s'agrippe à la voiture et tente de fracasser le pare-brise qui semble être blindée.
L'araignée rejoint l'arrière du véhicule, monte sur le coffre et tente d'attaquer le pare-brise arrière du véhicule.
Hedge reprend ses esprits et semble se concentrer intensément en direction du véhicule, une force invisible semble percuter l'essieu de la roue arrière de la limousine.
La mercédés commence à déraper de l'arrière de la gauche vers la droite.
L'inconnu s'attaque ensuite à la vitre du côté du chauffeur et la brise, il s'empare peu après du chauffeur en le saisissant par le col. Celui ci tente de se débattre et se retrouve projeté vers un réverbère non loin de là, sonné pour le compte.
L'araignée après avoir cassé le pare brise, se retourne et projette une toile de son abdomen à l'intérieur du véhicule.
La toile ne semble avoir aucun effet sur les occupants du véhicule qui descendent de celui ci les pistolets à la main. Un premier commence à tirer sur l'inconnu en armure alors que les deux autres pointent leurs armes sur l'araignée géante. L'homme à la malette commence à s'éloigner en courant.
Alors que je continue de surveiller la roue, Hedge se tourne en direction de l'homme à la malette et semble se concentrer.
Quelque chose semble frapper la rotule du fuyard qui se tord selon un angle bizarre et le met sol complètement sonné et blessé.
Les balles d'un des japonais ricochent sur l'armure de l'inconnu.
Un des tirs des deux hommes dirigés vers l'araignée atteint celle ci la projetant en arrière. Elle semble être incapable d'agir.
L'inconnu à l'armure commence à frapper de ses poings son agresseur et le met hors d'état de nuire.
Un des hommes continue de tirer sur l'araignée pour s'assurer qu'elle soit hors de combat.
L'un des deux japonais se retournent et tirent en direction de Hedge.
La balle le touche à l'épaule le faisant tomber au sol et le laissant commotionner.
Voyant que la situation tourne mal, je m'avance et me concentre sur le japonais qui vient de tirer sur Hedge, celui ci s'effondre pris de convulsions.
L'homme à l'armure en profite de celui s'acharnant sur l'araignée et l'assène de coups de poings.
L'homme à la mallette se traîne et essaie de s'enfuir, Hedge lève la tête mal en point et regarde dans sa direction.
L'homme à la mallette se tient la tête et perd connaissance.
Une sirène de police se fait entendre approchant dans la ruelle adjacente.
L'homme à l'armure s'annonce comme étant Triton, notre camarade d'équipe. Il charge l'homme à la mallette sur une épaule, et Hedge sur l'autre et prend une impulsion pour sauter et atterrit sur le toit de l'immeuble en face du club.
Je prends sur mon épaule le corps de Cynthia nue qui a repris sa forme humaine et m'éloigne dans une ruelle.
Un peu plus loin, entre deux bennes à ordure, je lui apporte les premiers soins pour qu'elle reprend connaissance.
John me joint sur mon portable et nous convenons de nous retrouver sur les hauteurs du pont George Harrisson.
Cynthia change de forme et sa silhouette se contorsionne pour prendre l'apparence d'une énorme chouette. Je me suspends à ses pattes et elle prend son envol, direction George Harrisson.

Je vois la ville de New York défiler sous mes pieds, et je n'aurais jamais pensé voir la ville ainsi.

John et Hedge encore inconscient nous attendant sur les hauteurs du pont. Je m’occupe d’Hedge pour le sortir de son état.
Cynthia reprend sa forme humaine nue. Nous fouillons l'homme à la mallette dont John brise la menotte sans problème pour trouver une éventuel clé pour ouvrir celle ci. Nous trouvons ses papiers d'identités indiquant qu'ils s'appellent Iruno Nakada. Je dis à mes camarades que ce nom est celui d'un des plus puissants clans de yakuza, la mafia japonaise dont le chef a été tué lors d'une rixe. Nous trouvons sur lui aussi 200 $, des clés de voiture, un passe magnétique. Il porte sur le bras un tatouage similaire au drapeau japonais, excepté que le soleil comporte en son intérieur des éclairs.
Hedge décide d'utiliser le yakuza pour ouvrir la mallette celui ci sous sa volonté, mets la bonne combinaison et ouvre la mallette sur ses ordres.
La mallette contient plusieurs liasses de billets, il y en a pour plusieurs millions d'après Hedge. Alors que nous inspectons le contenu de la mallette, le yakuza saute des hauteurs pour tenter de se suicider, mais heureusement les réflexes éclairs de triton lui permettent de plonger à sa suite et de le rattraper d'une main tandis qu'il tente de se stopper avec les câbles, il ne parvient qu'à freiner sa chute. Dans la suite de sa chute, il parvient à se stopper et se laisse tomber ensuite sur la rue piétonne où il reprend une impulsion pour nous rejoindre en hauteur.
Tandis que Triton maintient le yakuza fermement, nous découvrons sous les liasses de billets, des documents, une partie est écrit en anglais mais la majorité en asiatique.
D'après les documents en anglais, que la cargaison va être amené à deux heures 30 du matin, l'heure à laquelle nous sommes approximativement.
Un navire venant de Hong Kong appelé le Tien Sung, ayant le pavillon chinois au quai numéro 6 du port de Brooklyn.
Hedge remarque que les documents en chinois portent plusieurs fois le symbole bio-hazard indiquant une possibilité de produits radioactifs comme cargaison. Nous décidons d'appeler Ben pour l'informer de nos découvertes. Il nous chargent de découvrir la nature de la cargaison et d'apporter des preuves que c'est bien du domaine de radioactif avec des photos par exemple pour qu'ils puissent intervenir par la suite.
Cynthia remarque qu'un navire porte le nom du Tien Sung et qu'il semble que ce soit bien le bateau que nous attendions.
Triton jette le yakuza des hauteurs dans l'eau et nous décidons d'aller sur le bateau directement depuis le pont.
Triton tient Hedge à l'aide d'une de ses mains et saute sur le navire, alors que Cynthia reprend sa forme de chouette et me transporte.
Le bateau qui est devant nous, semble porter sur son pont 3 rangées en largeur de conteneur sur 8 longueurs, sur 5 empilés en hauteur.
Le navire est dirigé à l'avant par un remorqueur.
Nous sommes sur l'avant du bateau près des containeurs, alors que Triton essaie d'en forcer un pour voir son contenu, après deux essais, nous pouvons voir des magnétoscopes empilés.
Deux marins au loin avant dans les couloirs formés par les containers.
Nous décidons d'avancer pour nous diriger vers la capitainerie.
Furtivement de part et d'autre des deux marins, Cynthia s'est changé en serpent. Triton quand à lui en un bond se retrouve derrière la capitainerie.
Nous empruntons chacun de part et d'autres la capitainerie, Hedge par la droite. Je suis notre amie Cynthia qui se change en un mâle de type asiatique nu. Dans la coursive, "Cynthia" rencontre un marin chinois un peu surpris alors que celle-ci s'excuse par geste, étant un peu en arrière, je m'abrite dans une petite pièce pendant qu'il passe poursuivant son chemin.
Hedge nous retrouve de l'autre côté ainsi que Triton, nous empruntons les escaliers d'où émanent les bruits du moteur des navires. Notre ami "le chinois" descend en premier et tombe sur quatre marins jouant aux cartes et remontent en s'excusant en faisant des gestes. Mais intrigué l'un des marins montent pour le suivre. Il est assommé par Triton mais le bruit a attiré les autres marins qui montent à leur tour.
Je me concentre et les trois marins s'effondrent en se convulsant. Cynthia prend les vêtements d'un des marins et nous les enfermons dans leur pièce bâillonnés, une hache d'incendie bloquant la porte.
Nous poursuivons notre descente et marchons sur une coursive surplombant la cale contenant divers containers mais au centre duquel un espace délimité par une palissade entoure deux coffres énormes noires de deux mètres de long sur cinquante centimètres de large.
Triton décide de se suspendre à un tuyau tout en restant en hauteur.
Cynthia retire ses vêtements et se change en araignée et tisse un fil pour descendre, nous la suivons Hedge et moi, nous remarquons quatre combinaisons anti-radioactives près de l'entrée. Nous les enfilons, nous prenons quelques photos des combinaisons, des coffres avec nos portables et les envoyons à Ben.
Cynthia décida d'ouvrir un des deux coffres, elle passe les mains dans deux orifices contenant deux poignées qu'elle ouvre, nous voyons après ouverture des barres grises empilées, ils semblent que ce soient de l'uranium, nous refermons.
Un shuriken fuse et ricoche sur l'armure de triton toujours suspendu en hauteur.
Triton se lâche et pendant sa descente vers la coursive, tire avec son arme. Les quatre ninjas esquivent son tir sans problème et le charge, il fait de même.
Cynthia retire sa combinaison et commence à se changer en guêpe de grande taille et prend son envol.
Triton va à leur rencontre et entre au corps à corps à coup de poing et de pieds. La guêpe tente de piquer sans succès un des ninjas se trouvant à côté de celui affrontant Triton.
Hedge profite pour attaquer mentalement un des ninjas à l'arrière alors que je rends nauséeux l'autre à côté.
Le ninja attaquait par la guêpe frappe de son ninjato celle ci, une vilaine blessure cloue au sol Cynthia.
Triton fait un salto avant pour passer derrière son premier adversaire et attaquer ceux de derrière. Un des ninjas s'effondre en se tenant la tête.
Je me concentre sans succès sur celui en prenant à Cynthia mais sans succès. Triton a délivré des coups de poing à un des ninjas présents et le cloue au sol.
Il tente de lancer un des ninjas encore en état de se battre par dessous la coursive, mais celui-ci atterrit sans problème devant nous.
Alors que nous essayons de l'arrêter sans succès, il se dirige vers le second coffre que nous n'avions pas ouvert.
Un malaise nous envahit malgré nos combinaisons, alors que le ninja s'effondre, une silhouette faite d'énergie bleu aux traits asiatiques émergent du coffre.
Hedge et moi mettons genou à terre. Je sens mon corps comme brûler de l'intérieur. Le groupe tout entier décide de prendre la fuite alors que cet étrange ennemi semble agir lentement.
Nous reprenons le même chemin emprunté.
Triton part à la nage portant Edge et quand à moi, je suis transporté par Cynthia transformé en chouette.
Nous nous retrouvons sur le pont George Harrisson et nous rappelons Ben de nos découvertes.

Nous sommes convoqués peu de temps après Ozymandias. Nous apprenons que la créature que nous avons vu est Hiroshima Shadow. Un mutant japonais de la seconde guerre mondiale, un enfant né de la bombe d'Hiroshima qui a une haine depuis ce jour envers les américains. Il avait été capturé et emprisonné mais apparemment il a réussi à s'échapper.
Des personnes ont été envoyés sur le cargo, mais la cargaison radioactive  et Hiroshima Shadow ont disparu.

Ce sera sûrement l'objet de votre prochaine mission, nous dit Ozymandias.

J'ai une moue dubitative à ces mots, car toutes ces radiations me rappellent de douloureux souvenirs.

Posté par Waldham à 13:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur [Mutants & Masterminds] Pensées de Mx

Nouveau commentaire